Tweet
">
Tweet
"/>

Features

Most important events in Rwanda and the Great Lakes Region and the World

Article Index

Nous tenons à souligner comme nous l’avons fait à plusieurs reprises que RUD-Urunana n’est ni une branche des FDLR ni d’une autre organisation comme certains agents de la MONUSCO voudraient le faire croire pour des raisons qui sont les leurs. Il est important de rappeler à la Communauté Internationale en générale et à la MONUSCO en particulier que le RUD-Urunana a été crée il y’aura bientôt dix ans et qu’elle constitue une formation politique indépendante.  En effet, RUD-Urunana avec l'organisation-soeur le Ralliement du Peuple Rwandais (RPR)  forment la fondation de notre Congrès (CND).

 Il est à rappeler que le RPR est principalement composé de membres qui antérieurement faisaient partie du Front Patriotique Rwandais (FPR) mais qui ont été désabusés et déçus par ce dernier.

Il est encore une fois étonnant d’entendre des cadres importants de la MONUSCO vouloir faire croire que notre organisation s’opposerait à œuvrer pour que la paix revienne dans la région des grands Lacs africains.

Comme nous l’avons rappelé récemment, les membres de RUD-Urunana ont pris le devant en 2008 avec le processus de Kisangani quand ils se sont engagés pour un désarmement volontaire en vue justement de contribuer au rétablissement de la paix dans la région.

Cette initiative unilatérale qui n’était pas au départ une émanation de la MONUSCO était soutenue par le gouvernement de la RDC, la Communauté St-Egidio, le SIC–Norvège, plusieurs confessions religieuses locales ainsi que les Chefs coutumiers de la région. Ce processus fut couronné par la cérémonie de Kasiki le 31 Juillet 2008 à laquelle prirent part plusieurs hautes autorités de la RDC et plusieurs membres de la communauté internationale. Nous aimerions également rappeler la présence d’une délégation politique du gouvernement Rwandais à cette cérémonie


Il est regrettable que quelques mois plus tard, ce camp fut attaqué par les forces de Paul Kagame sans que même la MONUSCO intervienne pour sauver les vies des femmes, enfants et les invalides. Malgré cet échec, notre organisation a néanmoins continué à œuvrer pour un règlement politique et pacifique du problème des réfugiés Rwandais dans la  région en général et en RDC en particulier.

Notre organisation, comme nous l’avons toujours déclaré  n’a jamais recruté, ne recrute  pas et ne recrutera jamais les enfants. Ceci constitue un des principes sur lequel notre organisation ne fera pas de compromis. D’autre part, les réfugiés rwandais entretiennent de très bons rapports avec les populations locales. Ceci a par exemple été évident lors de l’établissement du camp de Kasiki. Ce camp n’aurait pas pu avoir le jour sans le soutien express  de la très grande majorité de la population de la région.


De part ce qui précède, les caractérisations des cadres de la MONUSCO sont non seulement inexactes mais sont surtout dénouées de tout fondement. C’est la raison pour laquelle nous les dénonçons fermement.

Comme nous n’avons jamais cesser d’y souscrire,  notre Organisation va continuer de s’engager à accompagner le peuple rwandais et les amis du Rwanda en vue de construire un Rwanda pour tous pouvant assurer la paix et la concorde entre  les générations futures et contribuer à la stabilité et au développement durables des peuples de la région. Ainsi notre organisation reste et restera fermement engagée à accomplir cette noble tâche.

27 Août 2014

Dr. Augustin Dukuze

Porte-Parole